You can enable/disable right clicking from Theme Options and customize this message too.
Eté 2015, le gouvernement hongrois ferme sa frontière avec la Serbie.Retour des miradors.Une force quadrillée nationale garde la frontièreVieillards, adultes, jeunes et petits-enfantsLa main que l'on ne lâche pas.Toute en attention pour son bébéUne petite ONG distribue des vêtementsDes chaussures sèches, après des jours dans la pluie et la boue.Des heures d'attente, de nuit, pour le train qui fera passer une étape supplémentaireLe téléphone portable, seul et dernier lien avec les siens.Bébé dans une couverture, né sur la route.Contrôle des papiers. Seuls les réfugiés syriens, irakiens ou afghans passent.Le souci de rester groupé avec le reste de la familleRegard perdu.Une montée dans île train très surveillée.Regard en arrière...On y est.Dernière étape avant l'Autriche.L'insouciance d'un instant.Malade, malgré l'attention de son père et des humanitaires.L'attente avant le top départ pour l'AutricheLe top départ a été donnéIl faudra traverser la frontière à piedsLe papa, fatigué, avec son fils sur les épaules.La joie de franchir la frontière, mais aussi la lassitude d'un long périple.Arrivé en Autriche, nouveau contrôle minutieux.C'est bon, le contrôle est passé.Mais l'Autriche, elle aussi, décide de renforcer sa frontière...Des kilomètres de grillage posés à la hâte.Mais un homme, Helmutt Strobl, s'oppose à la matérialisation de la frontière sur sa propriété qui longe la frontière. Il gagnera !